Térébinthacées. (Anacardiaceae). Cneorum. Camélée.

Cneorum tricoccon L. : Espèce protégée dans la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.


Cneorum tricoccum L. (Cneorum tricoccon). Camélée à 3 coques.
Région méditerranéenne.
Localisation.
Habitats : Endroits arides.
Fleurs jaunes.
Taille : de 0,1 à 1 mètre.
Fleurit du mois de mai à juillet.
Plante vivace.
Arbrisseau n'ayant pas en général plus de 1 mètre de hauteur ; feuilles beaucoup plus longues que larges, à bords enroulés en dessous ; fruit d'un vert noirâtre.
Genre : CNEORUM. CAMÉLÉE (du nom grec (Knéôron), donné par Théophraste à un arbuste analogue à l'espèce principale). - Ce genre se reconnaît aux fleurs qui ont à la fois étamines et pistils et sont formées chacune de 3 ou 4 sépales, 3 ou 4 pétales, 3 ou 4 étamines et de les carpelles qui sont réunis en un seul ovaire à 3 ou 2 loges dont chacune renferme 2 ovules. Ce sont de petits arbrisseaux à feuilles alternes, simples, entières, à une seule nervure principale, à fleurs jaunes.

Cneorum tricoccum L. Camélée à 3 coques. [Synonyme : Chamaelea tricoccos Gaertn. ]. Sous-arbrisseau de 30-80 cm, dressé, vert, glabre ; feuilles rapprochées, entières, oblongues, coriaces, persistantes, luisantes, sessiles et atténuées à la base, à 1 nervure ; fleurs hermaphrodites, jaunes, brièvement pédonculées, 1-3 à l'aisselle des feuilles supérieures ; calice persistant, à 3-4 lobes ovales-obtus ; 3-4 pétales, insérés au-dessous du disque, bien plus longs que le calice ; 3-4 étamines ; 1 style court, à 3-4 stigmates, persistant sur le fruit ; fruit sec, drupacé, d'un vert noir à la maturité, à 3 coques globuleuses, se séparant aisément et contenant chacune deux graines.

NOM VULGAIRE. - En français : Camélée.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Les feuilles et les fruits ont été usités comme drastiques et diurétiques. - Les feuilles et les fruits sont riches en tanin.


Flore de France page 6410