Papilionacées. (Fabaceae =Leguminosae). Légumineuses. Vicia. Vesce.

Vicia sativa. L. Vesce cultivé.
Cultivé et subspontanée.
Cartes des régions de France.
Habitats : champs, bois.
Fleurs violettes, roses ou bleues.
Taille : de 0,2 à 0,7 mètre.
Fleurit du mois de mai à juillet.
Plante annuelle.


Vicia sativa. L. 13119 Saint Savournin 2007-05-09 (mai).

Vicia sativa. L. 13119 Saint Savournin 2007-05-09 (mai).

Vicia sativa L. Vesce cultivée. [Synonyme : Vicia communis Rouy].

NOMS VULGAIRES - En français : Vesce, Vesce-commune, Bisaille, Jarosse, Barbotte, Besse, Vesce-des-champs. En français (Suisse) : Poisette. En allemand : Ackereuicke, Feldwicke, Futtermicke, Gemeine-Wicke, Wilde-Wicke, Heidemicke, St-Christophskraut. En flamand : Wikke, Voeder-Wikke, Gewone-Wikke. En italien : Veccia, Veccia-buona, Veccia-dolce, Veccia-nostrale, Veccia-sottile. En anglais : Velch, Tare, Thetch, Wild-fitch.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - La plante constitue un excellent fourrage à l'état frais et est cultivée en grand, surtout au printemps; on la cultive aussi pour l'enfouissement en vert, en la renversant avec la charrue pendant la floraison, afin d'enrichir le sol en substances azotées, car les Bactéries qui attaquent les racines de la plante comme celles de presque toutes les Papilionacées, et qui y produisent de petits tubercules, ont la propriété de fixer dans la plante, l'azote de l'air; d'où il résulte, en définitive, par l'enfouissement en vert, un enrichissement de l'azote du sol aux dépens de l'azote de l'air. - Les graines sont utilisées pour la nourriture des pigeons, canards, dindons et poules; mais il faut en user modérément et ne pas donner aux volailles cette seule nourriture pendant plusieurs jours de suite. - Cultivé comme plante ornementale; il en existe, une variété « alba » à fleurs blanches (Vesce blanche, Lentille-du-Canada). On cultive plus rarement, en grand, la variété « macrocarpa » à grands fruits et à grosses graines. - Les abeilles visitent avec avidité cette espèce, soit lorsqu'elle n'est pas encore fleurie en recueillant le nectar produit sur les stipules, soit lorsqu'elle est fleurie en butinant sur les fleurs. Le nectar des stipules est souvent si abondant qu'on peut voir les abeilles délaisser presque complètement certaines fleurs mellifères pour aller butiner sur les champs de Vesces non encore fleuries; le nectaire des stipules est formé non seulement par des papilles saillantes, mais aussi par un tissu nectarifère plus profond (G. Bonnier), riche en sucres (saccharose et glucose), ce qui produit, par la transpiration de la plante, une gouttelette sucrée à la surface de chaque stipule. Le nectaire des fleurs est d'ailleurs très développé; c'est un anneau placé entre le tube des étamines et la base du pistil, avec une languette saillante du côté opposé à l'étamine libre; ce nectaire produit aussi un abondant liquide sucré. - La farine des graines sert à faire des cataplasmes résolutifs. - La plante entière contient de la xanthine, de l'hypoxanthine et de la guanine. - Les cendres renferment 27 à 46 pour cent de potasse, 24 à 41 de chaux, 7 à 13 d'acide phosphorique, 6 à 11 de magnésie, de la soude, de l'acide sulfurique, de l'acide silicique et du serquioxyde de fer. Les graines contiennent de l'amidon, de la galactane, du saccharose, une substance grasse, des acides organiques; des substances protéiques (légumine, léguméline) et encore de la choline, de la lécithine, de l'asparagine, de la cholestérine, de l'acide palmitique, etc.

Flore de France page 8183