Renonculacées (Ranunculaceae). Ficaria. Ficaire.

Ficaria verna subsp. fertilis Stace. (Ranunculus ficaria subsp. ficaria ; Ficaria ranunculoides). Ficaire Fausse-Renoncule.
Commun.
Localisation.
Habitats : Endroits humides, bois frais.
Fleurs jaunes luisantes.
Taille : 0,1 à 0,2 mètre.
Fleurit du mois de mars à mai.
Plante vivace.


Ficaria verna subsp. fertilis Stace. 13119 Saint Savournin 2009-03-10 (mars).

Ficaria verna subsp. fertilis Stace. 13119 Saint Savournin 2009-03-10 (mars).

Ficaria verna subsp. fertilis Stace. 13119 Saint Savournin 2009-03-10 (mars).

Ficaria verna subsp. fertilis Stace. Ficaire Fausse-Renoncule. [Synonyme : Ranunculus ficaria subsp. ficaria L. ; Ficaria ranunculoides Roth.]. Souche vivace, à fibres fasciculées, renflées en massue ; tige de 10-30 cm., étalée, rameuse, glabre ; feuilles luisantes, ovales en coeur, obtuses, entières ou sinuées anguleuses, à long pétiole engainant ; pédoncules sillonnés, à la fin recourbés; fleurs d'un jaune luisant, solitaires ; 3 sépales ; 6-12 pétales, à onglet muni d'une écaille nectarifère ; stigmate sessile ; carpelles en tête globuleuse, pubescents, renflés sans bec.

NOMS VULGAIRES. - En français : Eclairette, Herbe-au-fic, Petite-Chélidoine, Jauneau, Billonée, Pissenlit-rond, Petite-Scrofulaire, Petite-Eclaire. En allemand : Scharbockskraut, Klein Schallkraut, Feigmarz-Kraut, Pfenningsalat, Erdgeste, Lämmerblume, Mausebrod. En flamand : Kleine-Gouwe, Speenkruid. En italien : Favaiola, Fasagello, Celidonia-minore, Erba-Fava. En anglais : Lesser-Celandine.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - La substance âcre et vénéneuse que renferme la plante ne s'y produit pas lorsque les Ficaires se développent à l'obscurité, et disparaît par la dessication et par la cuisson chez les Ficaires développées à la lumière; c'est pour ces raisons que dans certaines contrées, on mange en salade les feuilles de Ficaire, d'un blanc jaunâtre, développées à l'obscurité, par exemple dans de la sciure de bois, près des scieries, et que l'on consomme aussi quelquefois les feuilles vertes en les faisant cuire comme des épinards. -On en cultive parfois une variété à fleurs doubles comme plante ornementale. -Les abeilles vont quelquefois récolter le nectar produit à la base des pétales, surtout dans les montagnes. - La Ficaire était préconisée autrefois comme antiscorbutique, contre les tumeurs scrofuleuses; les racines appliquées sur la peau, la rubéfient et ont été usitées comme vésicatoires, ou écrasées, contre les hémorrhagies ; ces remèdes dangereux sont abandonnés. - Vénéneux.




Flore de France page 7908