Poaceae


Graminées. (Gramineae ; Poaceae).

Choix 1/3
Epillets sexués ; soit mâle soit femelle ( non hermaphrodites) et plante très robuste ( ayant souvant plus d'un mètre de haut ).


Choix 2/3
Plusieurs épis d'épillets réunis au même point ou presque au même point.



Choix 3/3
Plante n'ayant pas les caractères précédents.



Choix précédent.



Les fleurs des Graminées sont toujours groupées en petits épis que l'on nomme épillets. Les épillets sont à leur tour groupés en épis, ou en grappes plus ou moins rameuses. Un épillet qui contient plusieurs fleurs est, en général, constitué de la manière suivante (fig. N°1). Sur la tige principale de l'inflorescence ou sur un rameau A, se trouve attaché le pédoncule de l'épillet P, qui porte à la base les deux bractées inférieures de l'épillet ; ces deux bractées G et G s'apellent les glumes ; elle ne portent pas de fleurs à leur aisselle. Au dessus, insérées aussi sur l'axe P a de l'épillet, se trouvent d'autre bractées I, I, qui n'ont pas généralement la même forme que les glumes ; elles portent à leur aisselle des fleurs reconnaissables à leur étamines ou à leurs stigmates plumeux ; ce sont les glumelles inférieures ; chaque fleur F est ainsi comprise entre une glumelle inférieure I et une autre bractée S partant de l'axe même de la fleur et qu'on nomme glumelle supérieure.
Un épillet peut ne contenir qu'une seule fleur (fig. N°2) avec ou sans la trace d'une seconde fleur avortée A. Les lettres de la figure N°2 correspondant à celles de la fig N°1 indiquent comment est constitué un tel épillet.
Les feuilles des Graminées présente ordinairement une petite languette membraneuse à la jonction du limbe et de la gaine (fig. CA). Cette languette est souvent importante à considérer pour la détermination.

Famille : GRAMINEAE. GRAMINÉES

(du mot latin gramen herbe)

Dans cette Famille, les fleurs sont stamino-pistillées ou, plus rarement, les unes staminé, les autres pistillées sur le même pied ou sur des pieds différents. Ces fleurs, sans calice ni corolle, sont pourvues chacune de 2 écailles appelées glumelles et souvent de 2, parfois 3 petites paillettes nommées glumellules. Les étamines, à anthères généralement fixées au filet par le milieu du dos, mobiles, à loges écartées aux deux bouts, sont ordinairement au nombre de 3, rarement en nombre moindre ou plus nombreuses.

Flore de France page 8345