Géraniées. (Geraniaceae). Géranium.

Geranium robertianum subsp. purpureum Nyman. Géranium Herbe-à-robert.
Commun,
Localisation.
Habitats : Chemins, bois.
Fleurs d'un rose plus ou moins vif, ou pourpré.
Taille : de 0,1 à 0,6 mètre.
Fleurit du mois d'avril à novembre.
Plante annuelle.


Geranium robertianum subsp. purpureum Nyman . 13119 Saint Savournin 2007-04-24 (avr.).

Geranium robertianum subsp. purpureum Nyman . 13119 Saint Savournin 2007-04-24 (avr.).

Geranium robertianum subsp. purpureum Nyman. Géranium Herbe-à-Robert. Plante annuelle ou bisannuelle, velue-glanduleuse, souvent rougeâtre, à odeur fétide ; tiges de 10-50 cm., fragiles ; feuilles triangulaires-pentagonales, palmatiséquées, à 3-5 segments et pennatifides ; fleurs rouges, roses ou blanches ; pédoncules biflores, plus longs que la feuille ; sépales dressés, resserrés au sommet, mucronés, velus-glanduleux, non ridés en travers ; pétales entiers, dépassant peu le calice, anthères jaunes, à onglet très long et glabre ; étamines à filets glabres, carpelles glabres ou pubescents, ridés. Plante polymorphe.

NOMS VULGAIRES. -- En français : Herbe-à-Robert, Herbe-du-roi-Robert, Bec-de-grue, Epingles-de-la-Vierge, Aiguilles-à-Notre-Dame, Fourchette-du-diable, Herbe-rouge, Chancrée. En allemand : Rothlaufskraut, Roberts-Storchschnabel, Sankt-Ruprechsts-Kraut, Stinkender-Storchenschafel, Ruprechlsgeranium, Kleine-Schollwurz. En flamand : Stinkende-Ooieuaarsbek, Robbreglskruid. En italien : Erba-roberta, Cicuta-rossa, Geranio-obertiano, Roberziana. En anglais : Herb-rober ; Herb-robin.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Rarement cultivé comme plante ornementale pour décorer les rocailles soleilleuses. - Les anciens lui avaient donné le nom de Ruberta, Rubertiana (de ruber, rouge), d'où, par corruption, il a été appelé « Rubert », « Robert», puis « Herbe-à-Robert ». - La plante fraîche est astringente, vulnéraire et résolutive on l'emploie en gargarismes contre les angines; on l'a utilisée contre les hémorrhagies, les néphrites, les contusions. - La racine renferme 19 à 45 % de tanin, des sucres, des gommes, et 1 à 6 % de géranique.



Flore de France page 7775