Composées. (Asteraceae). Artemisia. Armoise.
Artemisia Absinthium L. : Espèce protégée dans le département Alpes-de-Haute-Provence.


Artemisia Absinthium
L. Armoise Absinthe.
Est, Sud-Est, Plateau Central, Ouest et çà et là (souvent cultivé).
Localisation.
Habitats : Rochers, endroits incultes.
Fleurs jaunes.
Taille : de 0,4 à 0,8 mètre.
Fleurit du mois de juillet à août.
Plante vivace.


Artemisia absinthium L. 13002 Marseille 2014-09-12 (mai).

Artemisia absinthium L. 13002 Marseille 2014-09-12 (mai).

Artemisia absinthium L. 13002 Marseille 2014-09-12 (mai).

Artemisia absinthium L. 13002 Marseille 2014-09-12 (mai).

Artemisia Absinthium L. Armoise Absinthe [Synonymes: Absinthium vulgare Gaertn.; Absinthium officinale Brot.] . Plante vivace de 4-6 dm herbacée, dressée, blanchâtre ; feuilles soyeuses, blanches en dessous, verdâtres en dessus, pétiolées à pétiole non auriculé, ovales, les caulinaires bipennatiséquées à lobes oblongs, linéaires ou lancéolés, obtus ; involucre blanchâtre, à folioles extérieures linéaires à peine scarieuses, les intérieures ovales, très obtuses, largement scarieuses ; akènes lisses; réceptacle couvert de longs poils blancs ; capitules globuleux, assez petites, 3 à 4 mm de diamètre, brièvement pédicellés, penchés, en grande panicule feuillée à rameaux dressés ; plante très odorante.

NOMS VULGAIRES. - En français : Absinthe, Aluine, Aloine, Herbe-sainte, Armoise-amère, Absinthe-suisse. En allemand : Wermuth, Wermut, Absinth, Bitterer-Beifuss, Alsamkraut, Grabekraut, Elss. En flamand: Alsem, Absinth. En italien: Assenzo, Assenzio, Assenzio-ordinario, Assenzio-domestico, Assenzio-romano. En anglais : Wormwood, Absinth, Absinthium, Boy's-love, Mingwort, Oldwoman.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Cultivé dans les jardins depuis l'époque romaine pour ses propriétés médicales. - On utilise cette espèce pour fabriquer la liqueur connue sous le nom d'«Absinthe» dans laquelle on introduit d'autres éléments dont les essences nuisibles viennent s'ajouter à l'essence d'Absinthe qui est elle-même très mauvaise pour la santé lorsqu'on prend l'habitude d'en consommer. Cette liqueur était déjà fabriquée en 1570. A la longue, l'usage de la liqueur d'Absinthe produit une variété de l'alcoolisme désignée sous le nom d' «absinthéisme ». - La plante, employée comme remède, est vulnéraire, tonique, fébrifuge, stomachique ; elle a été usitée contre la goutte, les rhumatismes et l'hydropisie. - Les feuilles renferment un glucoside amer, l'absinthiine et un autre glucoside, l'anabsinthiine (de formule C52 H51 O20) ; elles contiennent environ 2,7 pour 100 d'azotate de potasse, des acides acétique, palmitique ; une huile essentielle «essence d'Absinthe», du tanacetone (C10 H16 O) un alcool (C10 H18 0), de l'acide malique et de l'acide tannique; ces derniers acides disparaissent dans la plante vers le commencement de juin. Dans les fleurs, on trouve de l'absinthiine et de l'acide malique.


Flore de France page 7514