Caryophyllées. (Caryophyllaceae). Stellaria. Stellaire.

Stellaria media Vill. Stellaire intemédiaire. Mouron des oiseaux.
Commun.
Localisation.
Habitats : Chemin, champs, murs.
Fleurs blanches ou verdâtres.
Taille : de 5 à 40 centimètres.
Fleurit du mois de janvier à décembre.
Plante annuelle.


Stellaria media Vill. 13119 Saint Savournin 2009-03-31 (mars).

Stellaria media Vill. 13119 Saint Savournin 2009-03-31 (mars).

Stellaria media Vill. 13119 Saint Savournin 2009-03-31 (mars).


Stellaria media Vill. 13119 Saint Savournin 2017-04-03 (avr).

Stellaria media Cyr. Stellaire intermédiaire. [Synonymes : Alsine media L. ; Alsine aviculorum Lam. ; Cerastium medium Crantz]. Plante annuelle ou pérennante, pubescente ; tiges de 5-50 cm, arrondies, diffuses, couchées ou ascendantes, munies sur un côté d'une ligne de poils alternant d'un noeud à l'autre ; feuilles ovales-acuminées, les inférieures assez longuement pétiolées ; fleurs petites, en cymes terminales lâches ; bractées herbacées ; sépales oblongs, pubescents ou glabres ; pétalesprofondément bipartits, plus courts que le calice ; 3-5 étamines ; styles égalant presque les étamines ; capsule ovoïde, dépassant peu le calice. Plante très polymorphe.

NOMS VULGAIRES. - En français : Mouron-des-oiseaux, Mouron-des-petits-oiseaux, Mouron-blanc, Mouron, Morgeline. En allemand : Vogel-Miere, Miere, Hendelkraut, Meyer, Vogelmayer, Hühnerschweren, Meyrich. En alsacien : Moderi. En flamand : Vogelmuur, Ganzemuur, Ganzemoes, Kiekenmeur, Goezemoeze. En italien : Anagallo, Anagallide Morsugalline, Morso-di-gallina, Orecchia-di-topo Pizzicagallina. En anglais : Chickweed, Hennebit, Ducke-weede, White-bird's-eye.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Recueilli pour donner aux serins et autres petits oiseaux granivores, qui picorent les graines, les feuilles et les fleurs de la plante. -On l'a parfois utilisé comme plante potagère en consommant les tiges et les feuilles cuites et diversement apprêtées. - On l'emploie dans la médecine des campagnes soit en infusion contre les crachements de sang, soit en cataplasmes résolutifs. - Les cendres peuvent contenir jusqu'à 11 % de silice.



Flore de France page 7841