Rhamnées. (Rhamnaceae). Rhamnus. Nerprun.
Rhamnus saxatilis Jacq. subsp. saxatilis : Espèce protégée dans la Région Poitou-Charentes.

Rhamnus saxatilis. Jacq. (Rhamnus infectoria). Nerprun fétide.
Région méditerranéenne, Corbières, Sud-Est.
Localisation.
Habitats : Rochers.
Fleurs jaunâtres.
Taille : de 0,3 à 1,5 mètre.
Fleurit du mois de mai à juin.
Plante vivace.


Rhamnus saxatilis Jacq. 13126 Vauvenargues Vallon des Masques 2014-08-11 (août).

Rhamnus saxatilis Jacq. 13126 Vauvenargues Vallon des Masques 2014-08-11 (août).

Rhamnus saxatilis Jacq. 13126 Vauvenargues Vallon des Masques 2014-08-11 (août).


Rhamnus saxatilis Jacq. : Arbrisseau de 50 cm à 1 m, très rameux en buisson hérissé d'épines de tous côtés, à rameaux cendrés ou grisâtres, opposés ; feuilles glabres, caduques, petites, de 1 à 2 cm de large, ovales ou elliptiques, denticulées, à nervures latérales peu ou point saillantes ; pétiole court, égalant seulement le cinquième du limbe ; stipules égalant ou dépassant le pétiole sur les jeunes rameaux : fleurs dioïques, jaunâtres, en faisceaux peu fournis ; calice à 4 lobes lancéolés, à peine plus longs que le tube ; style bifide ; graines à sillon dorsal très ouvert.

NOMS VULGAIRES. - En français : Petit-Nerprun, Graine d'Avignon, Nerprun-des-teinturiers, Grainette-des-boutiques, Graine-jaune, Epine-Cormier.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Cultivé comme plante ornementale. Les fruits non mûrs fournissent une matière tinctoriale jaune; ces fruits sont connus sous le nom de « graine-d'Avignon » parce qu'ils étaient usités à Avignon où les Israélites étaient obligés autrefois de se vêtir de jaune. Cette teinture est encore employée pour mettre en couleurs les parquets ou pour fabriquer (avec du kaolin et de l'alun) une sorte de laque d'un jaune doré appelée « stil de grains ». - Les fruits sont employés en Grèce contre la jaunisse; on en a fait un extrait utilisé contre les maladies des yeux, etc. - La plante contient divers glucosides : la xanthorhamnine (C48 H66 O29, d'après Kane) la rhamnétine (C16 H12 O7, d'après Perkin et Geldard); une diastase la rhamninase, dédouble la xanthorhamnine en rhamnétine et un triose (rhamninase); ce dernier donne naissance en se dédoublant à un glucose (rhamnose) et à du galactose.


Flore de France page 7664