Térébinthacées. (Anacardiaceae). Pistacia. Pistachier.

Pistacia Terebinthus. L. : Espèce protégée dans le département Lot-et-Garonne.

Pistacia Terebinthus. L. Pistachier Térébinthe.
Midi, Sud-Est.
Localisation.
Habitats : Endroits secs ; rochers.
Fleurs brunâtres.
Taille : 2 à 6 mètres.
Fleurit du mois d'avril à mai.
Plante vivace.

Pistacia Terebinthus L. 13950 Cadolive Mont Julien 2008-04-27 (avr.).

Pistacia Terebinthus L. 13950 Cadolive Mont Julien 2008-04-27 (avr.).

Pistacia Terebinthus L. Pistachier Térébinthe. (Synonyme : Terebinthus vulgaris Cupani]. Arbrisseau de 2 à 3 mètres, à odeur résineuse très prononcée ; feuilles caduques, imparipennées, à 5-14 folioles grandes, ovales ou elliptiques-lancéolées, obtuses, mucronulées, un peu coriaces, luisantes en dessus, mates et pâles en dessous ; pétiole non ailé ; fleurs en grappes composées, latérales, naissant sur les jeunes rameaux de l'année précédente, en dessous des feuilles et presque aussi longues qu'elles ; pédicelles courts ; fruit assez petit, subglobuleux, apiculé, rouge, puis brun à la maturité.

NOMS VULGAIRES. - En français : Térébinthe, Pudis. En provençal : lou petelin, lou pevalhier. En italien Spaccacasso, Terebinto. En anglais : Turpentine-tree.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Le bois est dur et peut recevoir un beau poli; il est employé en ébénisterie et en marqueterie; c'est un excellent bois de chauffage. Les fruits sont comestibles, à saveur un peu aigre. Il s'écoule des fissures de l'écorce du tronc une résine très odorante qui se solidifie à l'air, et qui, lorsqu'elle est très abondante, rend insupportable le séjour à l'ombre de cet arbre. Cette résine est exploitée en Orient sous le nom de « térébenthine de Chio »; on peut en retirer de la térébenthine. On extrait une huile des graines de Térébinthe. A Chio, on consomme les fruits, dont le goût rappelle celui des pistaches. - L'écorce est astringente, les fruits sont rafraîchissants; les feuilles ont été employées contre l'albuminurie, etc. La piqûre d'un puceron (Aphis Pistaciae) produit des galles dont on peut retirer une matière rouge pour teindre les laines; ces galles sont employées contre l'asthme ou comme astringentes. La plante est réputée comme vermifuge. L'écorce contient jusqu'à 14 pour cent de tanin. La résine renferme divers produits qu'on trouve dans la résine des pins, de l' huile de terpentine » de l'acide benzoïque, etc. Les galles (Carobe de Judée) contiennent de la myricétine et de l'acide gallique.


Flore de France page 6659