Solanées (Solanaceae). Physalis. Coqueret.
Physalis alkekengi L. Coqueret Alkékenge.
çà et là surtout dans les vignes.
Cartes des régions de France.
Habitats : Décombres, cultures.
Fleurs blanchâtres à centre verdâtre.
Taille : de 0,3 à 0,6 mètre.
Fleurit du mois de juin à septembre.
Plante vivace.
Feuilles ovales ; fleurs isolées ; fruit charnu, rouge, luisant, entouré par le calice agrandi qui devient rouge.

A RECHERCHER DANS LES BOUCHES DU RHONE.

Genre: PHYSALIS. COQUERET (du nom grec de la plante: ;(phusalis); vient de (phusa) qui signifie ;vessie; le calice est renflé en vessie). En allemand : Schlutte. En flamand : Jodenkers-of-Zeekriek. En anglais : Winter-Cherry. En italien : Vescicaria. - Ce genre est surtout caractérisé par le calice qui s'agrandit énormément après la floraison et se renfle en vessie, entourant le fruit dont il reste écarté.

Physatis alkekengi L. Coqueret Alkékenge. [Synonyme: Alkekengi officinarum, Opiz].

NOMS VULGAIRES. - En français: Alkékenge, Coquerelle, Coqueret, Coccigrole, Herbe-à-cloques, Lanterne, Coccigrue, Physalide, Baguenaude. Les fruits sont appelés: Cerises-d'hiver, Cerises-de-Mahon, Cerises-de-juifs, Mirabelles-de-Corse. En Allemand : Schlutte, Judenkirsche, Erdkirsche, Teufelskirsche, Winterkirschen, Boberellen. En flamand: Alkekengi, Blaaskruid, lodenkers-of-Zeekriek, Winterkersen, Krieksken-in't-hemd, Lampionplant. En anglais- Ground-cherry, Winter-cherry, Alkakengy, Bladder-herb. En italien: Vescicaria, Alcachengi.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - On peut consommer les fruits qui ne sont pas vénéneux; ils sont connus sous le nom de " cerise d'hiver "; on les mange frais ou confits. - Dans quelques contrées, on se sert des fruits pour colorer le beurre en rouge. Cultivé comme plante ornementale, surtout pour ses fruits entourés, à la fin de l'été et en automne, d'un calice renflé et d'un rouge-orangé; on le plante en plates-bandes et dans les endroits agrestes ou les rocailles. - Les fruits sont diurétiques, rafraîchissants et employés en décoction contre les coliques néphrétiques et contre les rhumatismes; la racine est apéritive (dangereux). - Les fruits ne renferment pas l'alcaloïde toxique appelé solanine, mais celui-ci se trouve en plus ou moins grande proportion dans les autres parties de la plante; il existe dans toute la plante une substance amorphe et amère nommée physaline.

Flore de France page 8025