Orchidées. (Orchidaceae). Ophrys. Ophrys.

Ophrys fusca Link : Espèce protégée dans les Régions Auvergne, Centre, Limousin et dans le département Meurthe-et-Moselle.

Les taxons, Ophrys fusca Link ; Ophrys funerea Viv. ; Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch. ; Ophrys sulcata Devillers & Devillers-Tersch. ; Ophrys forestieri (Rchb.f.) Lojac. de valeur taxonomique inégale et parfois controversés, sont à priori présents dans les Bouches du Rhône. On considère actuellement que l'espèce Ophrys fusca Link n'existe pas en France et qu'il serait plus juste de la nommer Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch. Je ne montre donc ici que Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch. les caractères de différenciations avec les autres taxons nommés ci-dessus ne m'apparaisse pas aujourd'hui clairement explicables par clé de détermination.



Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch.. (Ophrys fusca Link.). Ophrys brun.
Ouest (très rare) ; Midi.
Localisation.
Habitats : Prés, coteaux, bois.
Fleurs brunes mêlées de vert jaunâtre.
Taille : de 0,1 à 0,2 mètre.
Fleurit du mois de mai à juin.
Plante vivace.


Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch.. 13100 Le Tholonet 2007-03-20 (mars).

Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch.. 13100 Le Tholonet 2007-03-20 (mars).

Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch.. 13100 Le Tholonet 2007-03-20 (mars).

Ophrys lupercalis Devillers & Devillers-Tersch. Ophrys brun. [Synonyme: Ophrys fusca Link ; arachnites fusca Tod.]. Plante vivace de 10-25 cm., glabre, à tubercules globuleux ou ovoïdes ; feuilles oblongues ; bractées inférieures égalant ou dépassant l'ovaire ; fleurs 2-6, en épi court et lâche ; divisions extérieures verdâtres, oblongues, la supérieure arquée en voûte sur le gynostème, les 2 intérieures linéaires-obtuses, vert roussâtre, glabres ; labelle aussi long ou plus long que les divisions extérieures, oblong en coin à base bigibbeuse, brunâtre, velouté, marqué de deux taches oblongues glabres plombées, trilobé au sommet, les lobes latéraux courts et obtus, le moyen grand échancré-bilobé ; gynostème obtus, sans bec.


Flore de France page 6252