Amaryllidées. (Amarylidaceae). Narcissus. Narcisse.

Narcissus pseudonarcissus L. : Espèce protégée dans les départements Côtes-d'Armor, Meurthe-et-Moselle, Jura, Loiret, Loire-et-Cher, Cher, Orne, Eure-et-Loire, Indre-et-Loire, Mayenne, Loire-Atlantique, Manche, Finistère, Lot, Ille-et-Vilaine, Calvados.

Narcissus pseudonarcissus L. Narcisse Faux-Narcisse. Bonhomme.
Montagne et çà et là.
Localisation.
Habitats : Bois, prés.
Fleurs jaunes.
Taille : de 0,1 à 0,5 mètre.
Fleurit du mois de mars à avril.
Plante vivace.


Narcissus pseudonarcissus L. 13119 Saint Savournin 2008-02-18 (févr.).

Narcissus pseudonarcissus L. 13119 Saint Savournin 2008-02-18 (févr.).

Narcissus pseudonarcissus L. 13119 Saint Savournin 2008-02-18 (févr.).

Narcissus pseudonarcissus L Narcisse Faux-Narcisse. [Synonyme : Narcissus silvestris Lam.]. Plante vivace de 20-40 cm., glabre, à bulbe ovoïde gros ; feuilles 2-4, glaucescentes, largement linéaires-obtuses, presque planes, dressées, aussi longues que la tige comprimée à 2 angles ; fleur jaune, grande, inodore, solitaire, penchée ; spathe large, engainante ; périanthe en entonnoir, à tube obconique plus court que la couronne, à divisions oblongues, étalées ou ascendantes ; couronne grande, en entonnoir, égalant les divisions, crénelée ou incisée-lobée ; étamines égales, droites, longues ; style long, mais plus court que la couronne.

NOMS VULGAIRES. - En français: Narcisse-trompette, Narcisse-des-prés, Coucou, Jeannette, Paquette, Aïault, Porion, Bonhomme. En anglais: Daffodil, Yellow-Daffodil, Bastard-Narcisses, Cowbells, Queen-Anne's-flowers, Primrose-Peerless. En allemand :Wiesennarzisse, Gelbe-Narzisse, Bastardnarzisse, Miirzbecher, Himmelstern, Trompetennarzisse. En flamand: Gele-Narcis, BBasterdnarcis, Trompetnarcis, Paaschelbloem, Paaschlelie. En italien: Narciso-salvativo, Narciso-a-tromba, Collo-di-camello.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Souvent cultivé, avec diverses races ou variétés, comme plante d'ornement. - Le bulbe a été utilisé autrefois, de même que les fleurs, contre l'épilepsie, les convulsions, les fièvres intermittentes; ses propriétés vomitives, déjà connues des Anciens, sont dues à un alcaloïde, la narcissine.


Flore de France page 8007