Myrtacées. (Myrtaceae). Myrtus. Myrte.

Myrtus communis. L. Myrte commun.
Région méditerranéenne, principalement sur le littoral.
Localisation.
Habitats : Endroits incultes, bois, haies.
Fleurs blanches.
Taille : de 2 à 3 mètres.
Fleurit du mois de mai à juin.
Plante vivace.
Arbuste à feuilles persistantes coriaces, entières, un peu enroulées sur les bords ; fruit charnu globuleux d'un bleu noirâtre.


Myrtus communis. L. 13009 Marseille Morgiou 2008-07-02 (juil.).

Myrtus communis. L. 13009 Marseille Morgiou 2008-07-02 (juil.).

Myrtus communis. L. 13009 Marseille Morgiou 2007-11-13 (nov.).

Famille : MYRTACEAE. MYRTACÉES
(du genre type Myrtus)


Les plantes de cette Famille ont des fleurs régulières dont le calice est soudé à l'ovaire sauf à la partie supérieure; les étamines sont nombreuses. L'ovaire est terminé par un seul style surmonté d'un seul stigmate ; il est divisé en loges contenant chacune de nombreux ovules.

Genre: MYRTUS. MYRTE (du nom grec (Myrtos), nom de la plante). En allemand : Myrte. En italien : Mirto. En anglais : Myrtle. - Ce genre est caractérisé par son calice dont la partie soudée à l'ovaire est presque globuleuse, sa corolle à 5 pétales libres, ses étamines nombreuses et libres entre elles et par son fruit charnu surmonté par les 5 dents persistantes du calice. L'ovaire est divisé en 2 à 3 loges. Ce sont des arbrisseaux à feuilles opposées et persistantes, à fleurs blanches.

Myrtus communis
L. Myrte commun. Arbrisseau de 1 à 3 mètres, inerme, aromatique, toujours vert ; feuilles opposées, très rapprochées, subsessiles, ovales-lancéolées aiguës, entières, coriaces, persistantes, glabres et luisantes, sans stipules ; fleurs blanches, axillaires, solitaires, longuement pédonculées, odorantes ; calice à tube soudé à l'ovaire, à 5 lobes étalés ; 5 pétales ; étamines nombreuses ; 1 style, à stigmate simple ; ovaire infère ; baie à peine charnue, ovoïde, d'un noir bleuâtre, couronnée par le calice, à graines peu nombreuses.

NOMS VULGAIRES. - En français : Myrte, Nerte. En allemand Echte-Myrte, Myrte, Myrtenbaum. En provençal : la nerto. En flamand: Mirt. En italien Mirto, Mirtella, Mortine. En anglais: Myrtle, Common-Myrtle, Myrtle-tree.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Le Myrte était regardé par les Anciens comme le symbole des amants heureux ; on en décorait la statue des grands hommes le jour de leurs obsèques. - Cultivé comme plante ornementale dans toute la France méridionale et sur tout le littoral océanique jusqu'à Cherbourg ; cultivé dans les régions moins tempérées en pots que l'on rentre dans les orangeries pendant l'hiver ; c'est une plante appréciée en horticulture pour son aspect buissonnant et régulier, pour son odeur aromatique et ses fleurs odorantes ; il existe des variétés horticoles à fleurs doubles et d'autres à feuilles panachées. - Les fleurs, les feuilles, l'écorce sont aromatiques ; on en extrait une huile essentielle connue sous le nom d' «eau d'anges» utilisée en parfumerie. Les baies sont astringentes ; dans certaines contrées du Midi, on fait fermenter ces fruits de Myrte pour fabriquer une boisson alcoolique assez agréable au goût.

Flore de France page 8241