Juglandées. (Juglandaceae). Juglans. Noyer.

Juglans regia L. Noyer royal.
Cultivé.
Localisation.
Habitats : Champs, haies, jardins.
Fleurs verdâtres.
Taille : grand arbre.
Fleurit du mois d'avril à mai.
Plante vivace.
Feuilles alternes, composées de folioles séparées, sans poils, à odeur forte ; fleurs staminées en épis pendants, serrées.

Juglans regia L. 13109 Simiane-Collongue Siège 2011-03-04 (mars).

Juglans regia L. 13109 Simiane-Collongue Siège 2011-03-04 (mars).

Juglans regia L. 13109 Simiane-Collongue Siège 2009-06-22 (juin).

Famille : JUGLANDEAE. JUGLANDÉES

[Synonymes : JUGLANDACEAE, JUGLANDACÉES. - JUGLANDINEAE, JUGLANDINÉES]

(du genre type : Juglans)

Les plantes de cette famille portent sur le même pied des fleurs staminé et des fleurs pistillées qui naissent chacune à l'aisselle d'une bractée et sont munies de 2 bractées latérales. Dans les fleurs staminé celles-ci semblent faire partie du calice lequel présente ainsi 6 divisions, parfois seulement 4 ou 5.

Genre : JUGLANS. NOYER (des mots latins: Jovis, de Jupiter et glans, gland; gland de Jupiter, c'est-à-dire gland (les dieux). En anglais: Walnut-tree. En allemand. Walnussbaum. En flamand: Noteboom. En italien: Noce. - Dans ce genre, les fleurs staminé ont une enveloppe à 5 ou 6 divisions inégales et 10 à 36 étamines.

Juglans regia L. Arbre élevé, à écorce lisse et blanchâtre ; feuilles caduques, alternes, pétiolées, imparipennées, à 5-9 folioles ovales-aiguës, entières, glabres, aromatiques, sans stipules ; fleurs verdâtres, monoïques, les mâles en chatons allongés, cylindriques, pendants, les femelles 1-4 dans un petit bourgeon à 4 écailles caduques ; périanthe accompagné d'une écaille bractéale et divisé en 5-6 lobes inégaux ; 14-36 étamines, à filets courts et anthères s'ouvrant en dehors ; 2 larges stigmates courbés en dehors ; ovaire adhérent ; fruit drupacé, arrondi, vert, formé d'un brou charnu se déchirant irrégulièrement et d'une noix à 2 valves ligneuses ridées renfermant une amande à 4 lobes sinués-lobulés.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Les noix et les cerneaux (graines débarrassées de la coque qui les enferme) sont comestibles et recherchés. On extrait des graines l'huile de noix de saveur agréable et très appréciée, mais qui a l'inconvénient de rancir assez rapidement. - Les feuilles sont stimulantes résolutives et astringentes. Les jeunes fruits, coupés en morceaux et mis à macérer dans l'eau-de-vie, servent à préparer une liqueur tonique. - La partie charnue du fruit ou "brou de noix" fournit une matière colorante brune connue sous ce nom et employée a teinter les meubles. -Le bois, de couleur brune, dur et homogène, susceptible d 'un beau poli, est utilisé en ébénisterie, en tabletterie, à la fabrication de crosses de fusil, de sabots, etc. Les feuilles renferment une huile essentielle, un peu d 'huile grasse, de l'inosite, de l'acide gallique, un pigment nommé juglone, des matières minérales. On trouve dans la partie charnue du fruit de la juglone, du tannin, de l'acide citrique, de l'acide malique, du sucre, de l'oxalate et du phosphate de chaux. La graine contient 40 à 50 pour cent d'huile grasse avec de l'acide linolique, un peu d'acide oléique, d'acide linoléique et d'acide isolinoléique, du saccharose, du glucose, de la dextrine, de l'amidon, une globuline nommée juglansine.


Flore de France page 8162