Scrofularinées. (Scrophulariaceae). Gratiola. Gratiole.

Gratiola officinalis L. : Espèce protégée sur tout le territoire national.

Gratiola officinalis L. Gratiole officinale. Herbe au pauvre homme.
Commun.
Cartes des régions de France.
Habitats : Endroits humides.
Fleurs blanches ou rosées.
Taille : de 0,2 à 0,5 mètre.
Fleurit du mois de juin à septembre.
Plante vivace.
Feuilles sans pétiole, plus grande que les fleurs, bordées de petites dents dans leur partie supérieure ; tige sans poils.

Genre - GRATIOLA. GRATIOLE (diminutif du mot latin gratia, grâce; plante d'aspect gracieux). - En allemand : Gnadenkraut. En flamand : Genadekruid. En anglais : Hedge Hyssop. En italien : Graziola. - Ce genre est caractérisé par le calice qui porte, immédiatement à sa base, deux bractées étroites plus longues que ses divisions et par la corolle, sans bosse ni éperon à la base, dont la partie tubulaire présente quatre angles dans sa longueur et qui est divisée au sommet en 5 lobes étalés, deux de ces lobes, peu séparés l'un de l'autre, formant la lèvre supérieure de la corolle tandis que les trois autres lobes en constituent la lèvre inférieure, qui est dépourvue de bosses saillantes.

Gratiola offIcinalis L. Gratiole officinale.

NOMS VULGAIRES. - En français: Herbe-au-pauvre-homme, Séné-des-prés, Petite-Digitale, Hysope-de-haie, Gratia-Dei, HerbaDei. En allemand : Purgierkraut, Gnadenkraut, Gottesgnadenkraut, Armenmannskraut, Heckenhysop, Weisses-Gallenkraut. En flamand: Genadekruid, Gods-Genade, Gods-gratie, Purgeerkruid, Tandpijnwortel. En italien : Graziola, Tossicaria, Stancacavalo.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Lorsque la plante est assez abondante dans les herbages, elle fait maigrir les chevaux qui la broutent ou peut leur occasionner de l'entérite. - Cultivé comme plante ornementale pour décorer les pièces d'eau. - Les parties souterraines de la plante sont purgatives, vermifuges, émétiques; la plante est très amère; on l'emploie, dans les campagnes, contre les lièvres intermittentes. - La plante renferme un diglucoside, la gratioline, du gratiolone (C10 H16 O)n et de la gratiolinine, ainsi qu'une huile grasse, de l'acide malique, l'acide gratioloïnique, des gels de chaux et de potasse. - Vénéneux.



Flore de France page 8084