Fumariacées. Fumariaceae. (Papaveraceae). Fumaria. Fumeterre.

Fumaria officinalis L. Fumeterre officinale.
Très commun.
Localisation.
Habitats : Champs, murs.
Fleurs pourprées.
Taille : 0,1 à 0,7 mètre.
Fleurit du mois de mars à septembre.
Plante annuelle ou bisannuelle.


Fumaria officinalis L. 13119 Saint Savournin 2005-04-02 (avr.).

Fumaria officinalis L. 13119 Saint Savournin 2005-04-02 (avr.).

Fumaria officinalis L. Fumeterre officinale. Plante verte ou glauque, dressée ou diffuse, rarement grimpante ; feuilles bi-tripennatiséquées, à segments étroits, oblongs-linéaires, plans ; bractées plus courtes que les pédicelles ; fleurs purpurines ou rosées, médiocres (6-8 mm.), en grappes assez lâches ou denses ; sépales ovales-lancéolés, plus larges que le pédicelle, plus étroits que la corolle, égalant environ le tiers de sa longueur ; silicule mûre un peu plus large que longue, tronquée-émarginée au sommet, légèrement chagrinée sur le sec. Plante polymorphe.

NOMS VULGAIRES. - En français : Fumeterre, Fleur-de-Terre, Fiel-de-Terre. En allemand : Erdrauch, Ackerraule, Kalzenkerbel. En flamand : Smoorkruid, Grijzorie. En italien : Fumara, Fumoerra, Fummosterno. En anglais : Fumitory.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Mauvaise herbe, à détruire. La plante a une saveur très amère; on lui attribue des propriétés toniques, dépuratives, apéritives et diurétiques. On l'emploie, dans la médecine populaire, contre les affections chroniques de la peau, la jaunisse et contre l'atonie de l'appareil digestif. Associée au Cresson et à la Chicorée, on l'a utilisée dans le traitement des affections cutanées et rhumatismales. Sa saveur désagréable lui a valu le nom vulgaire de « Fiel-de-terre ».



Flore de France page 6348