Cupulifères. (Fagaceae). Fagus. Hêtre.

Fagus sylvatica L. subsp. sylvatica var. sylvatica fa. sylvatica : Espèce protégée dans la Région Lorraine.

Fagus silvatica L. (Fagus sylvatica). Hêtre des bois. Fayard.
Commun, sauf dans la Région méditerranéenne et le Sud-Ouest.
Localisation.
Habitats : Bois, forêts.
Fleurs jaunâtres, verdâtres ou blanchâtres.
Taille : de 3 à 35 mètres.
Fleurit du mois d'avril à mai.
Plante vivace.


Fagus silvatica L. 13420 Gémenos 2011-08-24 (août).

Genre : FAGUS. HÊTRE (du mot grec (fago) qui signifie je mange; les fruits sont comestibles). En anglais: Beech. En allemand: Buche. En flamand: Beuk. En italien: Faggio. - Dans ce genre, les fruits sont par 2 (rarement par 3) dans la cupule couverte de pointes molles qui les enveloppe complètement et s'ouvre à la maturité en 4 valves. Chaque fleur staminée présente un calice à 5 ou 6 divisions et 8 à 20 étamines.

Fagus silvatica L. Hêtre des bois. [Synonymes: Fagus echinata Gilibert; Fagus silvestris Goertn.; Castanea Fagus Scop.]. Arbre élevé, à écorce lisse et blanchâtre ; feuilles ovales, entières ou un peu sinuées-dentées, pubescentes-soyeuses aux bords et sur les nervures ; fleurs mâles en chatons globuleux, longuement pédoncules, pendants ; périanthe très velu, en cloche, à 5-6 lobes ; 8-12 étamines, à filets allongés. Fleurs femelles renfermées 2-3 dans un involucre à 4 divisions ; périanthe velu, lacinié ; 3 styles filiformes ; ovaire à 3 loges biovulées. Involucre fructifère pédoncule, ovale, ligneux, velu, hérissé d'épines molles, s'ouvrant en 4 valves, renfermant 2-3 fruits (faînes) trigones, d'un brun luisant, à péricarpe coriace, velu en dedans.

NOMS VULGAIRES. - En français. Hêtre, Fouteau, Fayard, Fau, Fouillard, Favinier. En anglais: Beech, Buck. En allemand: Buche, Rothbuche, Buchbaum. En flamand: Beuk, Beukenboom, Buuk. En italien. Faggio.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Les faînes sont comestibles et on en extrait une huile de table estimée, qui, autrefois, servait aussi à l'éclairage. - Le bois convient au charronage, à la menuiserie et fournit de bonnes traverses de chemin de fer lorsqu'il est injecté de matières antiseptiques, telles que la créosote ; on en fait aussi des sabots et les copeaux sont utilisés dans la fabrication du vinaigre; c'est un excellent combustible. - Les faînes renferment 25 à 38 pour cent d'huile grasse (surtout d'oléine, très peu de stéarine et de palmitine), de la triméthylamine, de la choline, du sucre, de l'acide malique, de l'acide tannique, de l'acide oxalique, de l'amidon, de la gomme. Le bois contient de la cellulose, une xylane, de la coniférine, de la vanilline, du sucre, du tanin, une substance riche en manganèse, etc. On en obtient par distillation un goudron qui sert à l'extraction de la créosote.



Flore de France page 8154