Primulacées. Coris. Coris.
Coris monspeliensis L. Coris de Montpellier.
Région méditerranéenne.
Localisation.
Habitats : Endroits incultes.
Fleurs d'un rose violacé ou blanches.
Taille : de 8 à 20 centimètres.
Fleurit du mois d'avril à mai.
Plante bisannuelle ou vivace.
Calice à dent piquantes et irrégulières, renflé après floraison, à taches noires ; étamines inégales ; fleurs en grappes serrées au sommet des rameaux.


Coris monspeliensis L. 13119 Saint Savournin 2005-06-02 (juin).

Coris monspeliensis L. 13119 Saint Savournin 2005-06-02 (juin).

Coris monspeliensis L. 13119 Saint Savournin 2005-06-02 (juin).

Genre : CORIS. CORIS (du mot grec (coris), nom donné à la plante par Dioscoride). - Ce genre est caractérisé par les fleurs qui sont irrégulières, la corolle étant presque à deux lèvres. Le calice est à divisions qui sont comme dédoublées, composées de lobes extérieurs étroits, allongés et recourbés, et de lobes intérieurs courts, triangulaires et inégaux.

Coris monspeliensis L. Coris de Montpellier. Plante bisannuelle ou vivace de 10-20 cm., pubérulente, à tiges nombreuses, ascendantes, sous-ligneuses à la base, très feuillées ; feuillées éparses, petites, linéaires-obtuses, entières, glabres, étalées ou réfléchies ; fleurs d'un rose lilas, subsessiles, en épis courts et serrés ; calice en cloche, ventru, membraneux, nervé, à limbe double, l'externe à dents linéaires, spinescentes, inégales, étalées-recourbées, l'interne à 5 lobes triangulaires, inégaux, à la fin connivents, marqués d'une tache noirâtre ; corolle tubuleuse-bilabiée, à 5 lobes échancrés, les 2 antérieurs plus courts ; 5 étamines, inégales ; capsule globuleuse, bien plus courte que le calice, à 5 valves et à 5 graines.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Cultivé comme plante ornementale pour décorer les talus bien exposés et les parties ensoleillées des rocailles. - Mise sur les plaies après avoir été séchée et pulvérisée, la plante est cicatrisante.


Flore de France page 7358