Papavéracées. Papaveraceae. Chelidonium. Chélidoine.

Chelidonium majus L. Chélidoine grande. Grande-éclaire.
Commun.
Localisation.
Habitats : Murs champs.
Fleurs jaunes parfois tachées de noir à la base.
Taille : 0,2 à 0,8 mètre.
Fleurit du mois d'avril à juin.
Plante vivace.
Feuilles divisées en lobes à dents arrondies, molles, glauques en dessous ; fleurs en ombelle.


Chelidonium majus L. 13122 Ventabren Roquefavour 2011-07 (juil.).

Chelidonium majus L. 13122 Ventabren Roquefavour 2011-07 (juil.).


Chelidonium majus L. 13122 Ventabren Roquefavour 2011-07 (juil.).


Chelidonium majus L. 13122 Ventabren Roquefavour 2011-07 (juil.).

Genre: CHELIDONIUM. CHÉLIDOINE (du mot grec (chelidôn) hirondelle : la plante fleurit pendant le séjour des hirondelles). En allemand : Schellkraut. En flamand : Gouwe. En italien : Chelidonia. En anglais : Celandine. - Ce genre est surtout caractérisé par le fruit allongé, sans cloison à l'intérieur, et s'ouvrant, à la maturité par deux valves qui se détachent à partir du bas.

Chelidonium majus L. Plante vivace, à suc jaune et à odeur vireuse ; tige de 30-80 cm, dressée, rameuse, fragile, velue ; feuilles pennatiséquées, à 5-7 segments ovales, incisés-lobés, glauques en dessous ; fleurs jaunes, petites, presque en ombelle, à pédoncules inégaux ; sépales jaunâtres ; pétales roulés régulièrement dans le bouton ; style très court ; 2 stigmates obliques ; capsule linéaire, longue de 3-4 cm, glabre, à 1 loge, à 2 valves s'ouvrant de bas en haut ; graines sur 2 rangs. NOMS VULGAIRES. - En français : Eclaire, Grande-Eclaire, Herbe-de-Sainte-Claire, Herbe-aux-verrues, Herbe-de-l'hirondelle. Herbe-aux-boucs. En allemand : Schellwurz Schellkraut, Augenkraut. En flamand : Groote-Gfwe, Celiadone, Oogenklaer. En italien : Cienerognola, Erba-da-porri, Erba-da-volatiche, Erba-nocca, Hirundinaria. En anglais : Celandine, Swallow-wort, Devil's-milk.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Peut servir à orner les parties agrestes des parcs et des grands jardins ; prospère dans les endroits ombreux et humides et y acquiert un aspect plus ornemental qu'aux localités ensoleillées. On cultive aussi quelquefois dans les jardins la race laciniatum. On connaît, aussi une forme à fleurs doubles. - II s'écoule de la plante, lorsqu'on la brise, un latex, suc jaune ou un peu orangé, qui prend une teinte plus foncée au contact de l'air. C'est une plante âcre et caustique. Le suc jaune de la plante est employé pour détruire les verrues ; étendu d'eau, il a été usité contre les ophtalmies (d'où le nom d'Éclaire) ; le suc, employé à petite dose, est purgatif et vomitif. - On en a extrait divers alcaloïdes : la chélidonine (C20 H19 AzO5), la chélérythrine (C21 H17 AzO4) qui se trouve surtout dans les racines fraîches et les jeunes fruits ; on y a trouvé aussi de l'acide chélidonique, de la prolopine et de la berbérine ; ce dernier alcaloïde est également contenu dans les Berbéridées et dans plusieurs Renonculacées. - Vénéneux, à forte dose.



Flore de France page 7699