Solanées (Solanaceae). Atropa. Atropa.

Espèce protégée dans la Région Basse Normandie.

Atropa Belladona L. Atropa Belladonne. Herbe empoisonée.
Montagnes et çà et là.
Localisation.
Habitats : Bois, rochers.
Fleurs brunes.
Taille : de 0,3 à 2 mètres.
Fleurit du mois de juin à août.
Plante bisannuelle ou vivace.
Feuilles ovales en pointe dont les bords sont concaves vers le haut ; feuilles les plus grandes d'au moins 6 centimètres de largeur ; fruit charnu, globuleux, noir à la maturité.

Atropa Belladona L. 13010 Marseille Capelette 2009-12-15 (déc.).

Atropa Belladona L. 13010 Marseille Capelette 2009-12-15 (déc.).

Genre: ATROPA. ATROPA (du nom grec (Atropos), celle des trois Parques qui, dans la mythologie, tranchait le fil de la vie; la plante est très vénéneuse). - Ce genre est caractérisé par le calice qui s'accroît un peu après la floraison et s'étale ensuite en étoile autour du fruit, par sa corolle en forme de cloche, un peu rétrécie à la base, et par ses 5 étamines à anthères écartées les unes des autres; le fruit est charnu et noir. Ce sont des plantes vivaces, à feuilles simples, à fleurs brunâtres.

Atropa Belladona L. Atropa Belladone [Synonyme: Belladona baccifera L.]. Plante vivace atteignant 1 mètre et plus, verte, finement pubescente, fétide ; feuilles supérieures géminées, inégales, toutes pétiolées, ovales-acuminées, nervées, entières ou un peu sinuées ; fleurs d'un pourpre brunâtre, axillaires, solitaires ou géminées, penchées, pédonculées ; calice pubescent, divisé jusqu'aux 2/3 en 5 lobes ovales-acuminés, peu accrescents, d'abord en cloche, à la fin étalés en étoile sous le fruit ; corolle de 20-30 cm, pubérulente, tubuleuse en cloche, à lobes courts ; 5 étamines, inégales, incluses, à anthères non conniventes, s'ouvrant en long ; baie à 2 loges, globuleuse et grosse comme une cerise, noire et luisante, plus courte que le calice, très vénéneuse.

NOMS VULGAIRES. - En français: Belladone, Belle-dame, Bouton-noir, Morelle-furieuse, Morelle-marine, Herbe-empoisonnée. En allemand: Belladonna, Tollkirsche, Wolfsbeere, Wolfskirsche,Sauerkirsche, Schönfrau. En alsacien: Teufelsbeere, Dollkraut, Wald-Nachtschatten, Wuth-Tollkirsche. En flamand : Belladonna, Wolfkers, Doodkruid, Schoone-dame. En anglais - Belladonna, Dwale, Raging-.Niglitshade. En italien. Belladonna, Solatro-maggiore.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - On extrait des feuilles une belle couleur verte employée par les peintres en miniature. Les dames italiennes faisaient usage du suc des feuilles pour blanchir leur teint et du suc des fruits pour fabriquer un fard; d 'où le nom de " Bella-donna " ou de " Belle-dame " donné à la plante. Parfois cultivé comme plante ornementale; les fleurs sont visitées par les abeilles. - Les feuilles, appliquées extérieurement, sont adoucissantes et résolutives; les racines sont narcotiques (dangereux); la plante a été préconisée contre les névralgies et contre la coqueluche; l'extrait et le sirop servent à dilater la pupille , remède employé lorsque l'on fait l'opération de la cataracte; l'extrait est aussi usité comme préservatif de la scarlatine. La plante renferme deux alcaloïdes toxiques l'atropine et l'hyoscyamine (ensemble 0,4 pour cent environ); la proportion d'alcaloïdes varie d'ailleurs suivant que la plante est cultivée ou sauvage et avec les diverses localités où elle croît naturellement. La plante contient aussi de la belladonine, de l'asparagine, etc. Les cendres donnent, pour cent: 31,60 de potasse; 17,5 de soude; 15,4 de chaux; 9 de chlore, etc.; on y trouve 0,12 d'oxyde de cuivre. Les feuilles et les racines sont vénéneuses, les fruits plus encore. -Très vénéneux.

Flore de France page 7959