Primulacées. Anagallis. Mouron.

Anagallis arvensis L. Mouron des champs.
Commun.
Localisation.
Habitats : Champs, chemins.
Fleurs rouges ou bleues, parfois blanches.
Taille : de 0,1 à 0,3 mètre.
Fleurit du mois de juin à novembre.
Plante annuelle.

Anagallis arvensis L. 13119 Saint Savournin 2006-09-03 (sept.).

Anagallis arvensis L. 13119 Saint Savournin 2006-09-03 (sept.).


Anagallis arvensis L. Plante annuelle de 10-30 cm, glabre, très rameuse, à tiges diffuses ou étalées-ascendantes ; feuilles opposées, sessiles, ovales ou lancéolées, étalées, ponctuées de noir en dessous, à 3-5 nervures ; fleurs solitaires sur des pédoncules opposés, filiformes, égalant ou dépassant peu les feuilles, à la fin recourbés en crochet ; calice à lobes lancéolés-acuminés, à bords membraneux ; corolle assez petite, en roue, dépassant un peu le calice, à lobes finement crénelés ou ciliés-glanduleux ; capsule globuleuse, à peu près de la longueur du calice.

NOMS VULGAIRES. - En français : Mouron, Morgeline, Morgeline-d'été, Menuet, Miroir-du-temps, Menuchon, Mouron-mâle, Mouron-femelle. En anglais. Common-Pimpernel, Poison-Chickiveed, Shepherd's-Weather-Glass (Male-Pimpernel et Female-Pimpernel . En allemand : Gemeiner-Gauchheil, Colmarkraut, Korallenblümchen, (Gauchheilmännchen et Gauchheilweibchen). En flamand : Akker-Basterdmuur, Muurkruid, (Guiichelheil-Manneken et Guitichelheil-Wijfje). En italien : Anagallide, Bellichina, Mordi-Gallina, Terzanella.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Cultivé comme plante ornementale; on en connaît diverses variétés horticoles, par exemple: "rosea", à fleurs nombreuses, grandes, couleur-de-chair; " alba ", dont les fleurs sont blanches mais jaunes au centre, etc. - Plante âcre, vulnéraire, astringente, qui a été utilisée contre la phtisie et recommandée à tort autrefois contre la rage; les graines sont légèrement vénéneuses et ont un effet toxique particulier sur les oiseaux pour lesquels elles sont très vénéneuses; aussi ne faut il pas confondre le Mouron-des-champs (Anagallis arvensis) avec le Mouron-des-oiseaux (Stellaria media) dont les graines sont au contraire recherchées par les oiseaux. - La plante contient une saponine et une diastase la primevérase; la racine renferme de la cyclamine; dans les cendres, on trouve pour cent : 20,5 de chaux; 10,8 de silice; 6,1 de sesquioxyde de fer.


Flore de France page 8216