Labiées. (Labiatae). Ajuga. Bugle.
Ajuga reptans L. Bugle rampante.
Commun.
Localisation.
Habitats : Bois, prés.
Fleurs bleues, rarement roses ou blanches.
Taille : de 0,1 à 0,4 mètre.
Fleurit du mois de mai à juillet.
Plante vivace.


Ajuga reptans L. 13420 Gémenos 2008-04-02 (avr.).

Ajuga reptans L. 13420 Gémenos 2008-04-02 (avr.).

Ajuga reptans L. 13420 Gémenos 2008-04-02 (avr.).

Ajuga reptans L. 13420 Gémenos 2008-04-02 (avr.).

Ajuga reptans L.13390 Auriol 2014-04-19 (avril). A fleurs roses

Ajuga reptans L. Bugle rampante [Synonyme: Bugula reptans Gilibert]. Plante vivace de 10-40 cm, inodore, à souche émettant de longs rejets feuilles couchés-rampants ; tige dressée, simple, poilue alternativement sur 2 faces opposées, peu feuillée ; feuilles obovales ou oblongues, glabrescentes, entières ou sinuées-crénelées, les radicales plus grandes, en rosette, atténuées en long pétiole ; fleurs bleues, rarement rosées ou blanches, en épi assez lâche et interrompu à la base ; bractées ovales, entières, souvent bleuâtres, les supérieures plus courtes que les fleurs ; calice velu, à dents triangulaires, aussi longues que le tube.

NOMS VULGAIRES. - En français: Bugle, Herbe-de-Saint-Laurent, Consoude-moyenne, Consyre-moyenne, Petite-Consoude. En anglais : Bugle, Brown-Bugle, Middle-Comfrey, Wood-Betony. En allemand : Günsel, Kriechender-Günsel, Blauer-Günsel, Lorenzkraut. En flamand : Senegroen, Kruipend-Senegroen, GeIngroen. En italien: Bugula, Morandola, Erba Mora, Consolida-mezzana, Laurentiana.

USAGES ET PROPRIÉTÉS. - Dans certaines contrées, notamment en Italie, les pousses et les jeunes feuilles de cette espèce sont consommées en salade. - La plante, avec du sulfate de fer, teint le coton en brun. - Cultivé comme plante ornementale; il existe plusieurs variétés horticoles: une variété " viridissima " à feuilles très foncées; une variété " variegata " à feuilles bordées de blanc et d'une teinte glauque. - Les abeilles visitent beaucoup les fleurs qui produisent un nectar abondant. - Cette espèce a été employée contre les maladies des poumons. - Une analyse des cendres de la plante, croissant sur terrain calcaire, a donné, pour cent: 36 à 40 de potasse; 15 à 23 de chaux; 8,6 à 21 de silice; 5,5 d'acide phosphorique; 5 à 11 de magnésie; 3,6 d'acide sulfurique; 1 à 4 de chlore; 1 à 6 de soude; 1,7 à 2,8 de sesquioxyde de fer, et jusqu'à 2,3 d'oxyde de manganèse.


Flore de France page 7835